La pierre prédomine dans le cœur des investisseurs français. Le revenu locatif complémentaire et la plus-value à la revente restent les deux arguments imparables des inconditionnels de l’investissement immobilier. Mais avez-vous déjà envisagé le marché étranger et notamment les USA ? Pour louer ou habiter, le système de condo permet d’investir sans plus se préoccuper du bien acquis. Pourquoi acheter un condo en Floride particulièrement ? Nos réponses dans cet article.

Le condo, c’est quoi ?

Le condo, ou condominium, désigne un logement personnel (appartement ou townhouse dans certains cas) dans une résidence. Vous possédez le bien et vous êtes copropriétaire des espaces communs.

Aux États-Unis, deux systèmes existent et s’apparentent aux syndics français :

  1. Home Owners Association (HOA) : association de propriétaires d’un lotissement ou d’un immeuble en copropriété. Les membres en sont les résidents et régissent à des modalités propres à chaque HOA gérées par un conseil d’administration. L’adhésion à la HOA et le paiement des cotisations sont généralement obligatoires pour l’achat d’un logement dans ce type de résidence.
  2. Condo Association : similaire à la HOA mais seul l’intérieur vous appartient (dans le cas d’un appartement).

Exit les soucis d’entretien et bienvenus aux nombreux services tels que : salle de sport, conciergerie, garage, piscine, sécurité, etc. Seule la recherche du locataire et l’entretien intérieur incombe au propriétaire.

Se renseigner avant d’acheter un condo en Floride

Quelques précautions restent nécessaires, notamment se renseigner sur les droits et obligations de chaque propriétaire, mais aussi sur la santé financière du condo dans lequel vous envisagez d’investir. Un paramètre à prendre en compte et non des moindres pour les investisseurs, certains condominiums sont interdits à la location. C’est pourquoi des délais de rétractation existent lors d’un achat.

L’agence immobilière vous conseille sur l’étude des règles de la copropriété et accompagne les acquéreurs dans leur investissement. Pour votre future acquisition, Orlando Immobilier vous propose une sélection de condos à vendre en Floride et vous accompagne dans votre projet.

L’économie en Floride incite à l’achat d’un condo

Depuis la COVID-19, les Américains ont tendance à déserter les grandes villes du Nord pour s’installer au soleil. La Floride, 4ème état américain le plus puissant économiquement, attire particulièrement par :

  • son niveau de chômage très bas ;
  • son potentiel de croissance ;
  • sa fiscalité avantageuse.

En effet, aux USA, deux taxes sur les revenus se cumulent : une fédérale et l’autre appartenant à chaque État. Si vous achetez un appartement en Floride, sachez que vos revenus fonciers ne seront soumis à aucune imposition supplémentaire. L’État de Floride n’applique pas d’impôt sur le revenu supplémentaire.

Les facilités de financement mises à la disposition des primo-accédants dynamisent le marché de l’immobilier, car ils sont alors nombreux à investir.

Enfin, investir en Floride vous permet d’économiser les frais d’assurance contre les loyers impayés. La législation vous autorise à expulser un locataire débiteur. Cette procédure est largement utilisée.

Les avantages d’acheter un condo en Floride

Acheter un appartement ou condo en Floride a plusieurs avantages. En voici les principaux :

Le prix, l’atout majeur

Investir dans un condo s’avère moins onéreux qu’une maison individuelle, et ce, malgré les frais de copropriété de 2 à 3 %. En Floride, vous trouverez des condos dès 125 000 $ pour une superficie de 80 m2.

Un rendement locatif assuré

Le taux de rentabilité moyen s’estime de 5 à 7 % net, soit entre 9 et 10 % brut. Il inclut impérativement :

  • charges de copropriété ;
  • taxe (impôt foncier français) ;
  • assurances ;
  • frais de HOA ;
  • maintenance ;
  • frais de comptable ;
  • frais d’agence, etc.

À titre d’exemple, une maison mitoyenne située dans un quartier résidentiel d’Orlando se vend 250 000 $ et se loue 1 650 $, soit une rentabilité moyenne de 7,76 % bruts.

Si vous ne possédez qu’un seul bien, vous paierez moins de 2 % des loyers bruts en impôts car les déductions et amortissements permettent de réduire l’assiette imposable.

Les carences locatives s’avèrent rares en Floride. Les biens sur le marché croulent sous la demande, locataires comme acheteurs. D’une manière générale, quinze jours suffisent pour choisir un occupant et soixante pour dénicher un acquéreur. La Floride est donc une destination de premier choix pour bénéficier d’une belle rentabilité locative.

La plus-value

En 10 ans, le prix moyen d’une maison aux USA a augmenté de 45 %. Bien que faussé par la sortie de crise 2009, ce chiffre révèle un accroissement constant des prix de vente. Si la plus-value se montre prometteuse dans toutes les villes dynamiques du Sud, elle dépend de chaque agglomération et quartier. La démographie croissante et les mouvements de population favorisent la future demande de logements.

Pour information, les frais de « closing attorney » (équivalent au notaire) incombent au vendeur (7 à 8 % du prix de vente). Un acheteur ne supporte que 0,5 % de frais en réglant comptant ou 3% avec un emprunt.

Aux USA, la plus-value est imposée à 15 %. Grâce à la convention France/USA qui évite la double imposition, vous ne payez que la différence en France.

Comment financer l’achat d’un condo en Floride ?

Comme pour tout investissement immobilier, vous pouvez envisager de payer comptant ou à l’aide d’un emprunt. Il y a plusieurs financements disponibles.

Trouver un financement en France

Si les taux français restent généralement plus intéressants, les banques sont parfois frileuses à financer un projet à l’étranger. Il est possible d’obtenir un financement via l’hypothèque d’une maison en France. Cependant, vous pouvez profiter du taux de change en achetant en euros. Enfin, vos intérêts d’emprunt sont déductibles de vos impôts aux USA.

Trouver un financement aux États-Unis

Sachez que vous pouvez obtenir un financement en dollars. Aux USA, vous trouvez des produits financiers sur 30 ans qui vous prêtent jusqu’à 70 % du bien si vous présentez un apport de 30 % et des garanties solides et l’hypothèque du bien lui-même. Les taux d’intérêt dépendent de votre situation patrimoniale et sont déductibles fiscalement.